RPG MAKER LOVE

Forum aide pour la création d'un jeux vidéo Amateur avec RPG MAKER 2003, Rpg Maker xp, et Rpg Maker VX
 
AccueilAccueil  PortailPortail  SiteSite  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  ChatChat  

Partagez | 
 

 Nuclear Judgment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nuclear Judgment   Jeu 21 Juin - 21:19

Nuclear Judgment


Un homme court dans une ruelle étroite en se tenant le flanc droit à la recherche d' une issue de secours qui serait pour lui tel que le Messie. Cependant, il s' avère que la ruelle se termine en un cul-de-sac; il est pris au piège par sa propre destinée. L' homme sort de sa poche une arme à feu: il s' agit d' un Beretta 92. Il vérifie le nombre de balles qu' il lui reste dans son chargeur, et remarque qu' il ne lui reste que 5 balles. Un râle se fait longuement entendre dans la ruelle; ils arrivent. L' homme se prépare à tirer dès qu' ils s' approcheraient de nouveau de lui.

"Vous avez tué ma famille, saloperies, mais vous ne m' aurez pas !!!"

Il fit feu; la première personne s' écroula sur le coup, mais se releva presque instantanément. Les balles vides tombaient de l' arme. Quatre, trois, deux, une. Il ne lui restait plus qu' une balle, et les 3 personnes se rapprochaient de lui. Il savait qu' il ne lui restait plus aucun espoir. Il décida donc de mettre un terme à ses souffrances, et à rejoindre son enfant et sa femme dans un monde sûrement meilleur. Mais avant qu' il ne puisse attenter à ses jours, une des créatures s' était faufilée dans son dos et réussit à déplacer le canon de l'arme; le tir fut dévié. Et c'est sur un hurlement terrifiant, celui d' un homme auquel on extirpe la vie de la plus horrible manière que ce soit, que la nuit s' acheva.

Vendredi 14 Février 2004, 9:00

Le réveil fut rude pour Jack Tyro, policier de 24 ans. Son coéquipier vint le chercher avec un véhicule de fonction en lui demandant de s' habiller au plus vite; un crime avait eu lieu dans le 6ème arrondissement et il fallait inspecter les lieux à la recherche d' indices. Jack se leva difficilement, récupéra son arme posée sur la commode et alla jusqu' à la salle de bain. Il avait mal dormi, à cause du rêve qui le hantait depuis plusieurs années; il savait qu' il n' arriverait jamais à oublier ce qu' il s' était passé ce jour-là, et il culpabilisait chaque fois qu' il croisait les yeux de l' inspecteur Diana Morson.

"Grouille-toi bordel, on va être en retard, et tu sais que le chef aime pas trop les retardataires !"

"Erik n' avait pas tort" pensait Jack. Erik Amlor, policier de 21 ans, était arrivé peu de temps après Jack en ville. Ils ont tous les deux fait connaissance en allant postuler comme policier de Myrl City. Depuis, ils sont devenus inséparables, et si l' un avait un jour des problèmes, il saurait qu' il pourrait compter sur l' autre pour le tirer d' affaires. Ensemble, ils partirent alors vers le 6ème arrondissement.

Vendredi 14 Février 2004, 9:32

"Vous voilà enfin ! Enfin bref, venez voir ça, je pense que ça peut vous intéresser..."

Le commissaire Leon Karter les attendait depuis déjà un bon bout de temps. Cet ancien vétéran a vu la mort sous toutes ses formes, à tel point que la vue des cadavres n' arrive pas à l' émouvoir un tant soit peu.

"C'est par ici que le crime a du avoir lieu. Je vous préviens, vous ne risquez pas de trouver beaucoup d' indices..." continua le commissaire.

"Que voulez-vous dire par là, chef ?" questionna Erik.

"Vous verrez par vous même...du moins, vous ne verrez pas grand chose."

Et, en effet, ils ne purent apercevoir qu' une mare de sang et des morceaux de corps sur le sol; apparemment, l' individu aurait été dévoré.

"Merde ! Ce mec... s' est fait bouffer ?" s' écria Erik.

"On n' en sait pas plus que vous pour l' instant, mais vu que les quelques morceaux de corps étant encore intacts comportent de nombreuses traces de morsures et de griffures, on peut arriver à une seule hypothèse..."

"Une sacrée bestiole, ou bien une meute d' animaux féroces, qui sait ? Cela m' étonnerait quand même que ce soit juste un sans-domicile en manque de nourriture qui ait fait ça." dit Jack.

Après avoir examinè le lieu de meurtre quelques minutes, les 2 policiers trouvèrent une arme à feu et un badge de scientifique.

"A mon avis, ça devait appartenir à notre ami, avant qu' il finisse en pièces détachées..." dit Erik.

Le commissaire Leon lui prit le badge des mains pour le lire; ses mains commençaient à trembler alors qu' il lisait le nom sur le badge.

"Commissaire, vous allez bien ?" demanda Erik.

"Ca va, ça va...juste un peu de fatigue, c'est tout... Allez, on rentre au central. Vous, là !" dit Leon.

Les deux médecins légistes accoururent alors vers lui.

"Embarquez-moi ce qui reste du corps, et faites une recherche sur son identitée complète; son nom, ses antécédants...je veux tout savoir sur lui !"

"Oui, chef !"

Les deux médecins légistes s' exécutèrent et ramenèrent le corps au central.

Vendredi 14 Février 2004, 10:18

Les 3 policiers entrèrent dans leur bureau respectif. Il faisait une chaleur presque insoutenable pour le commun des mortels dans le commissariat, sans doute à cause d' un déréglement du chauffage interne. Dans le hall principal, une grande peinture était affichée; celle-ci représentait 3 soldats recevoir les médailles du courage, de la force et du dévouement. Les bureaux étaient postés dans les quartiers est, les salles de repos à l' ouest, les salles de réunion au nord et les salles administratives à l' étage. Il y avait un sous-sol dans lequel les générateurs étaient placés, et les ingénieurs passaient tous les 2 jours pour les vérifier. C' était d' ailleurs aujourd' hui que le groupe C passait inspecter le générateur principal pour le recharger et vérifier son fonctionnement, car il semblerait que celui-ci s' éteignait tout seul de temps à autre. Dans le groupe C, il y avait Alex, Elisa et Alfred. Jack était amoureux d' Elisa, et sans doute elle-même avait des sentiments réciproques à son propos, mais ils ne se parlait pas souvent, et s' ils parlaient, c' était rarement pour se dire des mots doux.

"Tiens, bonjour Alex !" lança Erik au jeune ingénieur.

"Salut, hombre ! Comment vas-tu ?" rétorqua l' homme.

"Bah, la paye est bonne mais le boulot est pénible par moment. Si ça se trouve, c'est toi qui a eu la bonne planque finalement !"

Les deux amis rirent quelques instants, avant de se dire au revoir. Ensemble, les ingénieurs descendirent vers le sous-sol sombre...

Vendredi 14 Février 2004, 10:25

Alors que le trio descendait de plus en plus dans le sous-sol, les ténébres laissaient place à une petite lumière projetée par un halogène. La pièce dans laquelle ils se trouvaient était une pièce rectangulaire assez petite, dans laquelle il y avait 2 portes, l' une menant au couloir des générateurs, et l' autre menant à une salle de repos dans laquelle se trouvait aussi une radio permettant d' appeller le reste du central à tout moment en cas de problème.

"Nous allons nous séparer. Elisa, vérifies les générateurs A,B et C, j' irais inspecter les générateurs D, E et F et Alfred, tu inspecteras les générateurs G, H et I. Ensuite, nous irons voir le générateur principal." dit Alex.

"Ok !" s'écrièrent les deux autres.

Ils se séparérent donc et chacun alla inspecter les générateurs dont il avait la charge. Après une brève inspection, Elisa et Alex allèrent ensemble dans la salle du générateur principal et y attendérent Alfred durant plusieurs minutes, jusqu' à ce que...

"Rha, mais que fait-il bon sang, on ne va pas l' attendre deux heures non plus ? Bon, je vais voir. Elisa, tu restes ici ?" dit Alex.

"Non, je viens avec toi. Je ne vais pas attendre ici toute seule, quand même..."

"Aurais-tu peur ?"

"Moi ? Peur ? Non, pas du tout, c'est juste que..."

Alors qu' Elisa allait expliquer pourquoi elle ne voulait pas rester seule, un cri se fit entendre dans le couloir.

"Mon dieu, c'est...Alfred !!!" dirent-ils.

Ils coururent jusqu' à l' endroit d' où le cri semblait provenir. Ils y trouvèrent Alfred...allongé au sol, recroquevillé sur lui même. Il y avait une mare de sang autour de lui, et il avait des traces de morsures au niveau du cou.

"Qu...qui a fait ça ?" s' interrogea Elisa.

"Sans...sans doute une bête sauvage qui se serait faufilée par ici, à en voir la morsure qu' il a au cou."

"Une bête ? Non. Regarde, le diamètre de la mâchoire est bien trop petit pour être celle d' un animal. Ca ne pourrait être qu' un..."

"Un....quoi ? Hé, qui êtes vous ?!"

Un homme titubait dans la pièce du générateur H. Celui-ci semblait avoir une jambe cassée, à en juger par sa démarche. Il tenait dans la main une lampe torche qui devait être cassée, et il gémissait, comme s' il souffrait atrocement. Alex s' approcha alors de cet homme.

"Monsieur, est-ce que vous allez bien ?"

L' homme ne répondit que par un léger râle, comme s' il semblait ne pas savoir qui il était ni ce qu' il faisait ici.
Alex s' approcha encore plus de cette personne.

"Ne vous en faites pas, mon amie et moi allons vous aider à mar..."

Avant qu' il ait pu finir sa phrase, l' homme se jeta sur lui et essayait de le mordre au cou. Après un affrontement au sol, Alex réussit à se relever et à assommer la personne avec la lampe qu' il avait fait tomber en se jetant.

"Alex, tu n' as rien ?" s' inquièta Elisa.

"Ne t' inquiètes pas, il n' a pas réussi à me toucher...bon, nous devrions sortir d' ici avant qu' il ne se réveille." renchérit Alex.

Alors qu' il sortait de la pièce, le cadavre d' Alfred se relevait. Celui-ci vivait encore, malgré sa carotide tranchée ! Tandis que les autres n' avaient pas vu qu' Alfred s' était relevé, il s' approcha discrétement d' Alex et réussit à lui mordre la main. Celui-ci poussa un cri de douleur intense, si bien que les policiers l' entendirent.

"Bon sang, il m' a mordu !"

"Viens, nous devons partir d' ici !!!"

Alex et Elisa sortirent de la petite salle et remontèrent jusqu' au hall du commissariat, non sans être suivis par les cadavres d' Alfred et de l' homme mystérieux. Lorsqu' ils arrivèrent à l' intérieur du hall eux aussi, les policiers les attendaient avec leurs armes à feu chargées.

"Pas un geste ! Restez où vous êtes, ou nous ferons usage de la force !"

Rien n' y fit, les deux corps continuaient d' avancer en direction des policiers.

"Vous l' aurez voulu! Prêts les gars ? Feu !!!"

Ils tirérent sur les deux hommes. Ceux-ci étaient touchés au coeur, aux jambes, aux bras, l' un d' eux perdit même un membre dans la fusillade, mais ils continuaient tous deux d' avancer. L' homme inconnu s' approchait alors d' une jeune recrue. Celle-ci, pour se défendre, déchargea son chargeur sur la personne, ce qui n' eut pour effet que de l' arrêter quelques instants, avant qu' elle ne reprenne ses esprits. La recrue prit alors son couteau de défense et lui enfonça dans la tête, puis il fit glisser la lame verticalement dans la boite crânienne. Ce mouvement eu pour effet d' atteindre le cerveau, et l' individu tomba sur le dos, complétement inanimé.

"Visez la tête ! C'est le seul moyen de les tuer !" s' écria le jeune.

Durant ce laps de temps, personne n' avait fait attention à Alfred, qui réussit à mordre un policier au bras. Celui-ci arriva néanmoins à utiliser son bras valide pour prendre son arme et faire feu dans la tête du jeune homme, qui ne tarda pas à s' effronder, comme son camarade.

"Merde ! C' était quoi ça ?!" dit alors le commissaire, non sans laisser apparaître des traces de sueurs sur sa veste. Apparemment, il avait peur de quelque chose.

"Ce...cette homme...il a tué Alfred. Nous avions vu...son cadavre au sol, il avait la carotide tranchée. J' y mettrais ma main au feu en disant qu' il était bel et bien mort ! Mais...il s' est relevé, et il nous a attaqué. Il a réussi à mordre Alex aussi." raconta Elisa aux autres policiers.

A ce moment là, une coupure d' électricité eut lieu dans le commissariat.

"Il ne manquait plus que ça !" dirent alors Jack et Erik.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je posterais la suite de l' histoire en temps voulu ^^
Commentaires please ?


Dernière édition par le Jeu 21 Juin - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Monos
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 1477
Age : 33
Localisation : Reims
Version RPG MAKER : 2003
Projet: : Necromunta
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Nuclear Judgment   Jeu 21 Juin - 21:35

cool. Moi je voudrai bien la suite.

_________________
Mon blogue et de mon projet Vx. Lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuclear Judgment   Jeu 21 Juin - 21:45

Merci du commentaire ^^

La suite arrivera au plus tard mercredi (lundi et mardi étant les épreuves du brevet...), ne t' inquiètes pas tu la verras Wink

Edit: la suite est là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuclear Judgment   Ven 22 Juin - 0:32

A moi de ramener mes critiques Very Happy

Haltar tu as bien le style d'écriture, tu rédige bien.
On ne vois pas beaucoup de fautes.

Tu es bien inspiré, le sens est bon, tes phrases son cohérentes, une carrière de scénariste dans le making?(héhé)

Bon, aussi tu aère bien tes phrases, tu fais de beaux paragraphes.

Le seul truc pour t'améliorer c'est que tu doit te relire plusieurs jours après avoir fait un texte, tu remarquera bien que tu peux modifier certaines phrases ou des mots se répètent inutilement.

Voilà, je te conseille de continuer comme ça et bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuclear Judgment   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuclear Judgment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG MAKER LOVE :: Divers :: Cinemas, Musique, ecriture :: Un coins littéraire et Manga :: Roman/Nouvelle/Poeme... ecrit pas les membres-
Sauter vers: